Octave Mirbeau

Èn årtike di Wikipedia.
Potchî a: naiviaedje, cweri
Octave Mirbeau

Octave Mirbeau, c' esteut on scrijheu francès.

Il a skepyî li 16 di fevrî 1848, a Trévières, e Calvados, ey a morou a Paris li 16 di fevrî 1917 (swessante-nouv anêyes après, tins del guere di catoize)

Il a etervinou dins l' Afwaire Dreyfus[1].

Biyografeye[candjî]

C’èsteût on scrijheû francès, onc’qui riloukî lès tävlês po en dîre ‘n saqwè, on gas’teye. Octave Mirbeau ésteût kinohou d’lädje èt d’long divins tot l’Europe. Il a vindû sès lîves foû mèzeûre pindant qu’il èsteût fwért bin avou tot zèls qui èsteût in avance so leû tins padri lès ärtisses et lès scrijheûs ; çoula n’èsteût vrêmint d’in-âhèye !

C’èsteut on gas’teye po fé l’plêve ét l’bê tins, ét ritche avou çoula ; i disfindiv’ les djônes ärtisses, lès cis qui èsteût in avance (Claude Monet, Auguste Rodin, Vincent Van Gogh, Paul Cézanne, Camille Claudel...)[2], ét il èsteût todi là po dîre ci qui n’alèv nin, ét lès cis qui n’èsteut nin d’acwérd avou lu en ‘aveu sogne.

Il a scrit bêcôp des istwères, des fäves (Contes cruels), ét il a fêt bêcôp candjî ci janre là. Il a fêt avou des pièces divins totes les janres, noûves èt ancyin. Ces pièces là esteût djouwées so totes les sin.nes del têr (Les affaires sont les affaires, 1903).

Cwand il a stu mwért, Mirbeau a stu roûvî so’l tins din d’mèy siéke : il esteût vrêmint dèrindjin po lès cis qui èsteût les mêsses po to costé ; bref, c’esteût on baron de tchèstê d’poûssîre !

Djivêye di ses ouves[candjî]

Commons
I gn a so les cmons Wikipedia des imådjes ou fitchîs son a vey avou Octave Mirbeau .
  • Le Calvaire (1886).
  • L'Abbé Jules (1888).
  • Sébastien Roch (1890).
  • Dans le ciel (1892-1893).
  • Les Mauvais bergers (1897).
  • Le Jardin des supplices (1899).
  • Le Journal d'une femme de chambre (1900).
  • Les affaires sont les affaires (1903).
  • Farces et moralités (1904).
  • La 628-E8 (1907).
  • Dingo (1913).
  • Un gentilhomme (1920).
  • Contes cruels (1990).
  • Lettres de l'Inde (1991).
  • Combats esthétiques (1993).
  • L'Amour de la femme vénale (1994).
  • Combats littéraires (2006).
  • Bruxelles (2011).

Hårdêye difoûtrinne[candjî]

Sourdant[candjî]

  1. Octave Mirbeau, L'Affaire Dreyfus, Séguier, 1991 ; Pierre Michel, « Mirbeau et le paiement de l'amende de Zola pour J'accuse », Cahiers Octave Mirbeau, n° 16, 2009, 211-215.
  2. Octave Mirbeau, Combats esthétiques, Séguier, 1993.