Motî Forir

Èn årtike di Wikipedia.
(Redjiblé di Motî da Forir)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wiktionary-logo.svg

Li "Motî Forir" sieve di sourdant pol Wiccionaire

ene viye tchamosseye coviete do motî

Li motî Forir, ki s' no e francès, c' est Dictionnaire liégeois-français, c' est l' cwatrinme pus vî motî walon francès, après les cis da Villers, da Cambresier et da Rmåke li vî.

Il a stî scrît pa Henry Forir, et a moussî foû a Lidje, des imprimeus-eplaideus Severeyns et Faust e 1866 (prumî tome, di A a G), ey e 1874 (deujhinme tome, di H a Z). Hinri Forir esteut dedja moirt adon.

Il est rprins sol limero [E203] dins l' djivêye des motîs do walon.

Piceures tecnikes[candjî | candjî l' côde wiki]

Forir sicrît dins ene ortografeye da sinne, foirt diferinne del cene do francès.

Il eploye li scrijha ai. Po l' oyon â / å / ó, il eploye â, come Cambresier. Il eploye eto li scrijha oi , po des mots prononcîs "wè" a Lidje, mins ki si scriront e rfondou avou li betchfessî oi.

Li son dj eyet l' son tch sont co scrît avou les scrijhas J eyet CH.

Li betchfessî oi est scrît oi, come e rfondou, mins i s' prononce /ɛ/ (è) (koiss) ou ɛː (ê) (koir).

Contnou[candjî | candjî l' côde wiki]

Li motî Forir contént des mots classikes do walon, mins eto des mots calkés foû do francès u d' l' almand, po poleur djåzer di totafwait e walon. Les fråzes sont purade des fråzes di gaztî, ki des fråzes do cåzé walon. Po çoula, Forir serè codjåzé pus tård del sicole des diyalectolodjisses.

Come sourdant des motîs d' après[candjî | candjî l' côde wiki]

Jean Haust a bråmint stî poujhî dins l' motî da Forir po fé l' sinne. Po les mots k' i n' a nén rtrové a Lidje, i mete (F.) po dire ki c' est Forir ki les dene. Mins il a eto rcopyî mo des fråzes, sins l' mete.

Daniel Droixhe a raspepyî tos des mots k' estént dins l' Forir, et nén dins l' Haust.

Simon Stasse a stî vey dins l' Forir, lu avou, po sacwantès intrêyes di s' motî.

Li splitchant motî do walon eploye eto sovint des sacwès ki vnèt do motî Forir. Li Wiccionaire a shuvou, tot dnant ossu les ortografeyes Forir come mwaissès intrêyes.

Egzimpes :

Sacwantès intrêyes do motî Forir[candjî | candjî l' côde wiki]

Pondeû : peintre, qui exerce l'art de la peinture. - Pondeû del Sikol di Rom, di li Skol flamintt : peintre de l'Ecole de Rome, de l'Ecole flamande. - Pondeû d'istoir: peintre d'histoire - Pondeû d' païzech : paysagiste - Aprintt li pondeû : apprendre la peinture - Mâva pondeû, pondeû d'essegne : mauvais peintre, peintre d'enseigne - Ci n'è nin on pondeû, c'ess-t-on kraioneû : ce n'est pas un peintre, c'est un crayonneur - Baguett di pondeû : appui-main

Pondeû-d'-batimint, s. peintre en bâtiment, peintureur, barbouilleur, ouvrier qui peint le bois, les murs - Fé vni l'pondeû-d'-batimint po rpontt li poiss è lè lanbri : faire venir le peintre en bâtiment pour badigeonner le vestibule et les lambris.

Totafai, adv. Tout à fait, tout entièrement, générallement. Ji n' so nin totafai rwèri Je ne suis pas tout à fait guéri. Apoirté l'hep, li fiermin, è totafai : apportez la hache, la serpe et tous les accessoires, tout ce qui s'ensuit. Totafai è kanji : Tout est changé.

Vierna, s. gouvernail, timon pour gouverner un navire, un bateau. Li bârai d' on vierna : la barre du gouvernail. On paï sins rligion, c' ess-t on batai sins vierna. : un état sans religion est un navire sans gouvernail. Dir ki lè peûp son fai po lè roi, c' est dire ki lè batai sont fai po lè vierna. : dire que les peuples sont faits pour les rois, c'est dire que les vaisseaux sont faits pour les gouvernails. ritoûrné l' vierna : changer de langage, d'opinion.

Vierné, v. (manier le gouvernail) (Ji viernaie, nos viernan) Gouverner, diriger le gouvernail, le timon ; conduire un bateau, piloter. Bodgîv, vos n' savé vierné : ôtez-vous, vous ne savez pas manier le gouvernail.

Viernech, s. Direction du gouvernail, action de conduire un bateau. Vo knohé bin l' viernech : vous connaissez la manière de bien conduire un bateau, le pilotage.

Vierneû, s. Timonier, qui gouverne le timon, nautonnier, nocher, pilote, pilotin. Ni lèî nin pârti voss batai sin on bon vierneû : ne laissez pas partir votre bateau qu'accompagné d'un bon timonier, d'un bon pilote. Li vî vierneû des moir : Caron, le vieux nocher des morts.

Ziblenn, s. Zibeline, martre (ou marte) de Sibérie, à poil très fin; martre zibeline. Lè pu neûrè ziblenn c' è lè pu bel : les zibelines les plus noires sont les plus belles.

Zinglé, v. (Ji zinguel et Ji zinglaie). Sangler, donner des coups de fouet, des nguillades, rosser. On-z-a stu zinglé l' pôf biess pask' el hoûléf : on a été sangler le pauvre animal parce qu'il mugissait.

Zultan, ânn, s. Sultan, titre qu'on donne à l'empereur des Turcs. Li palâ dè Zultan : Le palais du Sultan. Il è fîr kom on zultan : Il est fier, absolu comme un sultan Li zultânn favoritt: odalisque, femme du sérail destinée aux plaisir du Sultan.

Hårdêye difoûtrinne[candjî | candjî l' côde wiki]